Projet de construction en France

Quels sont les 8 grands projets de construction en France en 2022?

Plusieurs grands chantiers sont en cours de réalisation dans notre pays. Dans cet article, nous vous proposons un classement des 8 plus grands projets de construction en France en 2022.

Le classement des plus grands projets de construction en France

1. La nouvelle station de métro Saint-Maur-Créteil à Paris

La construction de la future station de la ligne 15 du métro de Paris a débuté en 2016. Véritable gare, elle intègre le projet de transport collectif baptisé « Grand Paris Express ». Celui-ci comprend l’extension de deux lignes de métro et la création de 4 lignes de métro supplémentaires.

D’une profondeur de 52 mètres sous terre, la station de métro Saint-Maur-Créteil de Paris sera la plus profonde de France. Construite par l’agence d’architectes ANMA de Nicolas Michelin, son ouverture est prévue pour 2026. Enfin, le tunnel de ces lignes de métro traversera la ville de Paris sur une distance de 1,4 km.

 

2. La réhabilitation du château de Villers-Cotterêts

Entamée depuis maintenant deux ans, la réhabilitation patrimoniale du château de Villers-Cotterêts, ancienne résidence royale située dans l’Aisne, fait partie des grands projets de construction de France. Ce château rénové est destiné à l’accueil de la future Cité internationale de la langue française.  En effet, c’est dans ce logis royal de François 1er qu’en 1539 on signa une ordonnance régissant la rédaction en français des actes administratifs et juridiques.

La finalisation de ce grand projet bénéficiant d’un financement public de 185 millions d’euros est prévue pour 2023. Toutefois, il y a quelques mois, plusieurs espaces restaurés du château de Villers-Cotterêts ont déjà été inaugurés.

3. La rénovation de deux écluses dans les Yvelines

Débutée en 2020, la rénovation de deux écluses sur le site de Méricourt dans les Yvelines est l’un des plus grands projets de construction fluviaux de France. En effet, environ 250 navires passent par ces écluses chaque semaine. Dans l’ensemble, le trafic sur le site de Méricourt représente 30% du trafic fluvial de France.

 

D’une valeur de 92 millions d’euros, ce projet dont la finalisation est prévue pour 2024 comprend l’agrandissement et l’allongement des écluses afin que des bateaux de 180 mètres de long puissent y transiter.

4. La construction d’une tour de 170 m à Lyon

Débuté en 2019, l’énorme chantier de la tour To Lyon est un projet d’édification d’une tour de 170 mètres et de rénovation de la gare et de la place dans le quartier de la Part-Dieu de Lyon. La façade de la tour devrait être terminée d’ici fin 2022. Dans l’ensemble, il s’agit d’un projet de recomposition urbaine incluant un volume plus important d’espaces publics et une consommation énergétique moindre.

Le dessous de la tour comprendra une galerie commerciale, un hôtel, un espace de co-working, un parking vélo et un espace taxi.

 

5. Projet d’élargissement d’une autoroute à Toulon

Commencé en 2021, le projet d’élargissement de l’autoroute A57 à Toulon devrait durer 5 ans. D’une part, il comprend la reconstruction de l’A57 dans la direction Toulon-Nice et ensuite, l’élargissement de la voie au nord.

L’objectif de ce chantier est d’améliorer la capacité de l’A57, autoroute mise en service dans les années 60. Les capacités de ses 5 échangeurs devraient également être améliorées. D’un coût de 600 millions d’euros, ce projet inclut en outre l’élargissement de 6.75 km de voies afin d’optimaliser les conditions de circulation.

Ces travaux s’inscrivent dans une démarche globale de recomposition de la cité toulonnaise afin de permettre le développement de son territoire et de stimuler son attractivité.

6. Projet de rénovation du Parc des expositions de Strasbourg

Débuté il y a trois ans, le projet de rénovation du Parc des expositions de Strasbourg touche à sa fin. L’objectif de ce chantier d’une valeur de 120 millions d’euros est la réduction de l’empreinte écologique de cet espace dédié aux foires et aux salons.

Le Parc des expositions de Strasbourg comprend maintenant un système de ventilation naturelle et de rafraichissement des locaux via une utilisation de la nappe phréatique. Comprenant une structure en bois de 2.400 m2, il inclut dorénavant d’immenses baies vitrées faisant la part belle à la lumière naturelle. Par ailleurs, des panneaux photovoltaïques ont été installés sur une surface de 5.000 m2 du toit. 

7. Un ancien site ferroviaire rénové à Rennes

Dans la région de Rennes, à Ille-et-Vilaine, le projet de rénovation de l’ancien site ferroviaire de l’îlot Beaumont, une parcelle de 5.000 m2 proche des voies ferrées, vient d’être terminé il y a quelques mois. Ce site accueille dorénavant un ensemble de 25.000 m2 consistant en un nouveau modèle de développement économique et urbain privilégiant la mobilité et le développement durable.

Projet emblématique d’EuroRennes 2030, ce chantier a comme objectif la modernisation de la gare ainsi que la revitalisation du site ferroviaire afin de stimuler l’attractivité de Rennes. Anciennement, les voies ferrées coupaient Rennes en deux. Désormais, via EuroRennes, le paysage s’est transformé et des voies piétonnes et cyclables enjambent maintenant le site. Cela a permis d’orienter le centre Rennes naturellement vers le sud. Les grands équipements culturels rennais sont dorénavant reconnectés au sud.

8. La construction d’un viaduc de 570 m au-dessus de la Loire

La construction du pont ou viaduc de Jargeau sur la Loire, d’une longueur de 570 m, devrait permettre de relier Mardié et Jardeau, dans le département du Loiret. Pour l’heure, le chantier ne comprend que des estacades, à savoir des ouvrages métalliques permettant de construire le pont. Ces estacades permettront de supporter les moyens de levage et de forage employés.

Par ailleurs, ce projet comprend un ouvrage hydraulique dans le lit de la Loire de trois travées  et un viaduc de six travées. Il s’agit d’un chantier qui fait partie de celui de la déviation de Jargeau. Débuté fin 2021, ce pont devrait voir le jour d’ici la fin de l’année 2024. Toutefois, ce projet inauguré en 1998, fait l’objet de contestations des associations de protection de l’environnement. Les organisations écologiques s’opposent à la construction de ce viaduc car il traverse une zone sauvage de la Loire, classée zone Natura 2000. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.