Chaussures de sécurité pieds sensibles

Chaussures de sécurité pour pieds sensibles

Introduction

Nombreuses sont les personnes aux pieds sensibles exerçant un métier éprouvant sur le plan physique incluant par exemple de nombreux déplacements et mouvements. 

Si leurs chaussures de sécurité sont inconfortables ou mal choisies, ces problèmes peuvent croître et empirer.

Nous vous détaillons ici quels sont les maux les plus fréquents des personnes aux pieds sensibles. Nous vous expliquons par ailleurs comment les atténuer. 

Ensuite, nous vous exposerons les causes de l’inconfort provoqué par des chaussures qui font mal au pied. 

Enfin, nous terminerons par un compte-rendu des caractéristiques et normes adéquates des chaussures de sécurité pieds sensibles. 

Pieds sensibles : les maux les plus fréquents

Gonflement des pieds

Plusieurs maux peuvent affliger les personnes aux pieds sensibles. D’emblée, celles-ci peuvent avoir des pieds qui ont tendance à gonfler à cause d’un problème de circulation sanguine. 

Verrues et cors aux pieds

Une verrue se caractérise par l’émergence d’une excroissance infiltrée par un virus Human Papillomavirus ou HPV. On la contracte facilement au sein, par exemple, de différents espaces sportifs. Une verrue peut aussi apparaître sous la plante du pied. On parle dans ce cas de verrue plantaire.

Une personne peut aussi être sensible à la formation de cors aux pieds. Contrairement aux verrues, ceux-ci correspondent à un épaississement de la peau sans liquide pouvant cependant provoquer une gêne.

Ampoules et rougeurs aux pieds

Lors du frottement d’une chaussure, certaines personnes sont davantage susceptibles de souffrir d’ampoules et de rougeurs aux pieds. Le frottement leur provoque une facilité d’irritation débouchant sur une sensation de gêne et sur la survenue postérieure de rougeurs puis d’ampoules. Étant donné que lors d’une ampoule, la peau finit par céder et se replier, il existe des risques d’infection ultérieure.

Problème d’Hallus Valgus

D’autre part, parmi les maux les plus fréquents des personnes aux pieds sensibles, on trouve le problème d’Hallus Valgus. Affectant davantage les femmes, il s’agit d’une grosseur à hauteur du début du gros orteil. Dans ce cas, l’étroitesse d’une mauvaise chaussure de sécurité pourra provoquer la déviation du gros orteil vers l’intérieur de l’espace interne de la chaussure.  

Problème au talon

Un problème de talon peut survenir chez les personnes marchant pendant plusieurs heures ou chez les personnes en surpoids. Dans ce cas, un mauvais amortissement des chocs talonniers provoquera l’apparition d’une épine calcanéenne, à savoir une excroissance pointue de type osseux sur le talon. 

Pieds sensibles à la chaleur ou au froid

Une personne peut avoir, au niveau des pieds, une certaine sensibilité à la chaleur ou au froid. Ces conditions peuvent entraver le bon déroulement de son travail, mais également provoquer l’apparition de mauvaises odeurs et consécutivement de bactéries. 

Hyperhidrose des pieds 

Les personnes aux pieds sensibles peuvent également souffrir d’hyperhidrose plantaire ou transpiration excessive des pieds. Celle-ci peut également avoir un impact sur la peau du pied, engendrer des odeurs nauséabondes, des cors et des bactéries.

Douleurs aux pieds à cause de chaussures de sécurité pieds sensibles inconfortables

Outre ces divers maux de pieds fréquents, un environnement de travail difficile peut faire en sorte que le travailleur soit confronté à différents risques. Parmi ceux-ci, on compte les risques de perforation et d’écrasement du pied, d’entorses, de tendinites, de lacérations ou encore de chutes.

La plupart du temps, ces risques sont provoqués ou augmentés par l’utilisation de chaussures de sécurité inadéquates et inconfortables. Les chaussures de sécurité comprennent en effet diverses parties ou matériaux qui, mal agencés ou mal conçus, peuvent provoquer de l’inconfort, des douleurs, une gêne ou une hausse de la sensibilité préexistante des pieds.

Par exemple, la coque de protection de la chaussure de sécurité peut être trop lourde et augmenter la fatigue du pied. Dans ce cas, le travailleur effectuera moins bien son travail, sera moins agile et rapide et risquera, par exemple, de tomber ou de se faire une entorse.

De même, une chaussure de sécurité sans semelle anti-perforation ou avec une semelle anti-perforation de mauvaise qualité augmentera les risques de perforation du pied. Seule la semelle interne sera en contact avec le pied, ce qui signifie en outre moins de confort. 

Par conséquent, la personne pourra ressentir une certaine dureté au niveau des métatarses ou du talon. Cela engendrera en outre une gêne ou de la douleur faisant en sorte que le travailleur adopte une mauvaise position.  

Quelles chaussures de sécurité pieds sensibles choisir ?

Pour toutes les raisons évoquées jusqu’à présent, il faudra choisir des chaussures de sécurité qui ne font pas mal au pied. 

Il faudra s’assurer qu’il s’agit d’un modèle de chaussure de sécurité pieds sensibles aux critères optimaux de confort, légèreté, flexibilité et résistance.

Plusieurs caractéristiques, accessoires et normes de sécurité des chaussures de sécurité peuvent vous indiquer que vos chaussures de sécurité incluent ces critères.

Chaussures de sécurité pieds sensibles : caractéristiques fondamentales et normes de sécurité

Matériaux

Pour éviter la recrudescence de gonflements, vous privilégierez des chaussures de sécurité dont la tige est composée en matériaux extensibles et légers. 

Une basket de sécurité vous permettra en outre d’assurer assez d’espace à votre pied. 

Vous choisirez également des matériaux dont la souplesse et la flexibilité ne diminuent pas avec le temps car cela ferait perdre le maintien et la stabilité de la chaussure sur le long terme. 

Pour les problèmes de circulation, vous pourrez utiliser en complément des chaussettes de contention ou de compression, celles-ci permettant de dynamiser le système veineux.

Espace et pointure

Pour éviter des frottements, les ampoules ou rougeurs, vous veillerez à choisir des chaussures de sécurité avec un bon espace interne, suffisamment serré et à votre pointure exacte. 

Pensez à vérifier qu’aucun élément ne provoque de gêne au pied. Il peut s’agir d’une couture qui déborde ou encore d’une grosseur à un certain endroit de la chaussure. Vous privilégierez des chaussures flexibles. 

N’hésitez pas à changer de modèle de chaussure de sécurité si vous vous rendez compte que les frottements persistent.

Amortissement et absorption des chocs au talon

Pour éviter les problèmes de cors et les problèmes d’épine calcanéenne, vous choisirez des chaussures de sécurité disposant d’une excellente absorption des chocs talonniers. La norme chaussure de sécurité S1 vous garantit cette capacité. 

Outre la norme la norme de sécurité générale SB, elle inclut différents marquages de sécurité dont le marquage E assurant cette absorption des chocs au talon. 

La norme de sécurité S1P inclut également ce marquage tout comme les normes chaussures de sécurité S2 et S3.

La semelle de propreté

La présence d’une semelle de propreté a plusieurs avantages en termes de pieds sensibles. La semelle de propreté ou semelle interne est la semelle interne qui touche le pied. 

Fabriquée dans des matériaux amortissants tels que la mousse, elle assure le confort du pied. Amovible et à mémoire de forme, elle peut soulager la sensation du pied en présence de verrues, de cors ou d’excroissance.  

La respirabilité et la ventilation de la chaussure de sécurité

Pour éviter les problèmes de bactéries provoquant diverses infections, vous veillerez à choisir des chaussures de sécurité avec une bonne ventilation ou respirabilité. 

Il faudra privilégier les matériaux de conception légers, respirants et aérés. Vous éviterez les mauvaises odeurs et l’émergence consécutive de bactéries.

Coque de protection légère

Pour éviter la fatigue du pied et les risques d’entorse, de glissade ou de chute, il faudra veiller à choisir des chaussures de sécurité avec des matériaux légers. 

La coque de protection est généralement un élément lourd de la chaussure de sécurité. Vous veillerez par conséquent à choisir un modèle avec une coque de protection en métal léger ou en composite.

Normes de sécurité optimales

Il n’existe pas à proprement parler de normes chaussures de sécurité spécifiques pour les pieds sensibles. Toutefois, la connaissance des normes et marquages de sécurité vous permettra d’assurer une protection maximale d’une partie plus sensible de votre pied.

Il faudra privilégier d’un point de vue général les normes garantissant l’évitement des glissades, des chutes, des perforations et des chocs talonniers.

Nous vous recommandons dans ce sens 4 normes : S1, S1P, S2 et S3.

La norme chaussures de sécurité S1 inclut le marquage A pour une absorption optimale des chocs au talon.  S1P inclut pour sa part le marquage A mais également le marquage P. 

Par conséquent, il s’agit automatiquement de chaussures de sécurité avec une semelle anti-perforation. S2 et S3 disposent des mêmes compétences en termes de protection et de sécurité des pieds sensibles.

Conclusion

Dans cet article, nous vous avons exposé les divers maux fréquents des personnes aux pieds sensibles. Plusieurs éléments des chaussures de sécurité peuvent vous protéger face à ces sensibilités. 

La connaissance des parties et des normes chaussures de sécurité vous aidera à moins soumettre vos pieds sensibles à l’effort et aux désagréments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.