Chaussure de sécurité respirante

Pourquoi choisir des chaussures de sécurité respirantes?

 

Pour choisir optimalement des chaussures de sécurité, il convient de prendre en compte plusieurs critères. Parmi ceux-ci, la respirabilité est certainement une caractéristique fondamentale des chaussures de sécurité. En effet, le port de chaussures de sécurité respirantes offre de nombreux avantages en termes de protection et de confort des pieds des travailleurs.

Dans cet article, nous dressons un tableau des caractéristiques et avantages des chaussures de sécurité respirantes pour la santé et le bien-être des travailleurs.

La respirabilité : définition

On parle de respirablité lorsqu’un matériau des chaussures de sécurité permet l’évacuation de l’humidité, de la vapeur d’eau et de la transpiration. Les chaussures de sécurité respirantes permettent de garder les pieds des travailleurs au sec.

La plupart du temps, les meilleures chaussures de sécurité respirantes ont une morphologie semblable à des baskets de sécurité. Fabriquées avec des matériaux de conception extrêmement légers, respirants et flexibles, les baskets de sécurité les plus innovantes du marché conviennent davantage pour des environnements de travail en intérieur.

Vous êtes à la recherche de chaussures de travail légères?

Découvrez toutes les chaussures de sécurité Lockfeet® qui allient style confort et légèreté!
Offre

La respirabilité pour lutter contre la transpiration au travail

Notre corps comprend 50% d’eau. La transpiration résulte de l’humidité que libère notre corps en cas d’augmentation de sa température. Par conséquent, la transpiration corporelle se manifeste principalement durant la période estivale.

À l’instar des mains et de la tête, les pieds, comprenant en moyenne 200 glandes sudoripares par centimètre carré, constituent une des parties du corps les plus touchées par la transpiration.

La transpiration des pieds peut atteindre 20 millilitres sur 8 heures, et ce, même lorsque les pieds sont inactifs. Le paradoxe est que la plupart des utilisateurs de chaussures de sécurité sont des personnes constamment en mouvement. Certains travailleurs marchent des kilomètres sur le lieu de travail durant une journée. Dans pareil contexte, la transpiration de leurs pieds peut s’élever à 200 millilitres sur une journée de travail de 8 heures. Les zones des pieds transpirant le plus sont la plante du pied, le dessus et finalement la cheville.

 

Les chaussures de sécurité respirantes, vecteur du confort des pieds

Le port de chaussures de sécurité respirantes capables de gérer optimalement la transpiration est un vecteur fondamental du confort du pied.

En effet, lorsqu’une chaussure n’est pas capable de procéder à l’évacuation de la transpiration sous forme d’eau, les pieds sont confrontés à un environnement humide. Celui-ci provoque une sensation humide qui sera accentuée par le froid si la personne évolue dans un environnement aux températures basses. Lorsque les chaussures de sécurité sont confrontées à l’humidité, la perte de chaleur en leur sein est 6 fois plus élevée que dans des chaussures de sécurité sèches.

Par contre, le port de chaussures de sécurité dans un contexte chaud ou tiède pourra provoquer une sensation de surchauffe du pied. Le pied est à l’aise lorsque la température ambiante de la chaussure de sécurité est entre 28 degrés et 32 degrés.

Mauvaise gestion de la transpiration : troubles et risques

Une mauvaise gestion de la transpiration peut entraîner plusieurs troubles et risques pour le pied. Lorsqu’un travailleur n’utilise pas des chaussures de sécurité respirantes, ses pieds peuvent être confrontés à un environnement froid, trop chaud ou trop humide. D’une part, cette transpiration provoquera une augmentation de la sensation d’inconfort. D’autre part, elle peut également troubler la capacité de concentration du travailleur. Par conséquent, celui-ci peut faire preuve de moins de vigilance, ce qui peut mener à des risques d’accident, surtout dans des environnements de travail difficiles.

Par ailleurs, lorsque le derme du pied a une température en-deçà de 26 degrés, le risque de maladie au niveau du larynx, des amygdales, du nez et des oreilles augmente. Si cette température basse du pied persiste, elle peut avoir un impact sur d’autres zones corporelles telles que le nerf sciatique, les genoux ou encore la vessie.

Enfin, dans un contexte de travail chaud, une humidité importante des pieds accroît les frottements dans l’espace interne des chaussures. Cela favorisera la survenue d’ampoules. Cette humidité peut également engendrer la prolifération de bactéries telles que des mycoses.

 

Conseils pour un choix optimal des chaussures de sécurité respirantes

Le port de chaussures de sécurité respirantes permettra une bonne circulation de l’air. On limite ainsi l’élévation de la température, ce qui permet d’éviter les problèmes de transpiration excessive ou hyperhidrose plantaire.

Toutefois, les chaussures de sécurité respirantes ne conviennent pas à tous les environnements de travail. En effet, dans un premier temps, il faut donc déterminer si le port de celles-ci convient à votre secteur d’activités. Si votre lieu de travail se caractérise par un milieu humide et salissant, il vaudra mieux s’orienter vers d’autres types de chaussures de sécurité

D’une manière générale, de bonnes chaussures de sécurité respirantes doivent posséder des matériaux de conception remplissant deux fonctions. Tout d’abord, ces matériaux doivent être capables de capter la transpiration. Ensuite, ces éléments de conception doivent permettre d’évacuer la transpiration en-dehors des chaussures. Ils doivent faciliter le mouvement de la transpiration vers la chaussette puis de celle-ci vers la doublure ou la tige et finalement vers l’extérieur de la chaussure. 

Les meilleures chaussures de sécurité respirantes sont ici!

Découvrez toutes les chaussures de sécurité Lockfeet® qui allient style confort et légèreté!
Offre

Trois parties des chaussures de sécurité jouent un rôle fondamental en termes d’évacuation de la transpiration.

Premièrement, la semelle de propreté est primordiale pour évacuer la transpiration étant donné que près de 50% de celle-ci concerne la plante des pieds. Une semelle de propreté optimale est fondamentale pour assurer la respirabiblité de la chaussure. Dans ce sens, afin de permettre une absorption parfaite, cette semelle de propreté devra être fabriquée dans une matière telle que les mousses à cellules ouvertes ou encore les textiles non tissés.  Par contre, les matières telles que l’EVA à cellules fermées sont à proscrire pour la semelle de propreté car elles ne permettent pas d’évacuer la transpiration.

La doublure et la tige sont également essentielles pour permettre le déplacement de la transpiration vers l’extérieur des chaussures de sécurité respirantes. On évalue a respirablilité des matériaux de conception d’une chaussure de sécurité lors de tests mesurant le taux de perméabilité à la vapeur d’eau. Durant ces tests, les matériaux de la tige et de la doublure doivent obtenir un taux de perméabilité au-dessus de 0,8 mg/(cm²h). En outre, le coefficient de vapeur d’eau doit quant à lui dépasser 15,0 mg/cm². Parmi les matériaux offrant le moins de respirabilité pour les tiges, on trouve le caoutchouc. Les textiles mesh sont les éléments de conception les plus respirants.

Enfin, les chaussettes de sécurité constituent le troisième élément essentiel pour la respirabilité des chaussures de sécurité. Les meilleurs matériaux pour les chaussettes de sécurité sont le coton, l’alliage de laine et de polyester ou la laine de mérinos.

Conclusion :

Comme nous l’avons vu, la respirabilité des chaussures de sécurité est fondamentale pour le bien-être des travailleurs durant leur journée de travail. Un travailleur n’utilisant pas des chaussures de sécurité respirantes adéquates fera face à une sensation d’inconfort, à des problèmes d’hygiene et consécutivement à des risques d’accidents du travail. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.