Stress au travail

Comment faire face au stress au travail

Nous avons tous fait l’expérience du stress au travail.

Même si vous aimez votre travail, il y aura toujours des jours des éléments stressants liés à la sphère professionnelle. Parfois, cela peut être une échéance pour l’exécution d’une tâche qui se rapproche. Par contre, à d’autres moments, vos obligations peuvent simplement vous sembler écrasantes.

Mais lorsque le stress au travail devient chronique, il peut être nocif pour la santé physique et émotionnelle.

En effet, malheureusement, le stress professionnel à long terme est un problème courant. Aux États-Unis, le travail est une des sources les plus importantes de stress, indique une étude de l’Association américaine de psychologie. En France, la dernière enquête « People at Work » d’ADP a montré que 64% des salariés faisaient l’expérience de stress au travail au moins une fois par semaine.

Il convient ainsi de rappeler que travailler dur ne doit pas être confondu avec un surmenage au détriment des relations et de la santé physique. Bien qu’il ne soit pas possible d’éviter les tensions professionnelles, vous pouvez prendre des mesures pour faire face au stress au travail.

Les sources les plus courantes de stress au travail

Certains facteurs ont tendance à aller de pair avec le stress lié à la sphère professionnelle. Voici les facteurs de stress au travail les plus courants :

  • un salaire bas ;
  • des charges de travail excessives ;
  • peu d’opportunités d’avancement ou de progression de carrière stimulante ;
  • travail peu engageant ou peu stimulant :
  • manque de soutien social au travail ;
  • manque de contrôle sur les décisions liées au travail ;
  • exigences contradictoires ou attentes de rendement peu claires.

Les conséquences et effets néfastes du stress au travail incontrôlé

Le stress professionnel persiste généralement lorsque vous rentrez chez vous en fin de journée. En effet, lorsque vous êtes stressé au travail, il peut être difficile de vous rappeler que votre santé est également importante. Lorsque le stress est fréquent, celui-ci peut affecter votre bien-être santé physique et émotionnelle ou mentale.

Un métier stressant peut engendrer :

  • des douleurs d’estomac ;
  • des maux de tête ;
  • une mauvaise humeur chronique ;
  • un sommeil perturbé et des difficultés de concentration.

Le stress chronique peut quant à lui provoquer :

  • de l’anxiété ;
  • des périodes d’insomnie ;
  • de l’hypertension artérielle ;
  • et un affaiblissement du système immunitaire.

Le stress au travail peut également entraîner des problèmes de santé tels que :

  • la dépression ;
  • l’obésité ;
  • et des pathologies cardiaques.

Pour aggraver le problème, les personnes au stress excessif le gèrent souvent de manière malsaine.

Elles adoptent ainsi des comportements nuisibles tels que :

  • manger avec excès ;
  • une alimentation malsaine ;
  • un tabagisme élevé ;
  • la consommation de drogues et d’alcool.

7 mesures pour faire face au travail

Dans cette section, nous vous proposons quelques mesures pour gérer votre stress au travail.

1. Suivez vos facteurs de stress

Afin de tracer et suivre vos facteurs de stress, tenez un journal de bord pendant une semaine ou deux. Notez-y les situations vous provoquant davantage de stress et les réactions correspondantes.

Notez par exemple vos pensées, vos sensations et sentiments ainsi des informations sur le milieu. Vous pouvez également ajouter des renseignements sur les personnes, les circonstances, le cadre physique et votre manière de réagir.

Avez-vous élevé la voix ?

Êtes-vous en train d’acheter un encas au distributeur automatique ?

Êtes-vous parti en promenade ?

Prendre des notes peut vous aider à déterminer des modèles parmi les facteurs de stress et les réactions correspondantes à ceux-ci.

2. Développez des réponses saines

Au lieu d’essayer de lutter contre le stress avec de la restauration rapide ou de l’alcool, faites des choix sains lorsque la tension monte. L’exercice physique est un excellent anti-stress. Vous pouvez essayer par exemple le yoga. Toutefois, toute autre forme d’activité physique est bénéfique.

Prévoyez également du temps pour vos passe-temps et pour vos activités favorites. Il peut s’agir de la lecture d’un roman, d’un concert ou de jeux en famille. En général, veillez à réserver du temps pour les choses qui vous plaisent.

Un sommeil de qualité est également fondamental pour une gestion efficace du stress. D’autre part, développez de saines habitudes de sommeil en limitant votre consommation de caféine tard dans la journée. Enfin, minimisez les activités stimulantes, telles que l’utilisation de l’ordinateur et de la télévision, la nuit.

3. Fixez des limites

Le monde numérique actuel nous fait facilement ressentir de la pression. En effet, avec celui-ci, nous sommes disponible 24 heures et 7 jours sur 7. En conséquence, il est nécessaire d’instaurer des limites claires entre travail et vie privée.

Par exemple, vous pouvez décider de ne plus vérifier vos emails professionnels le soir. Vous pouvez également arrêter de répondre au téléphone durant le dîner

En général, les personnes ont des préférences différentes lorsqu’il s’agit de leur travail et leur vie personnelle.

Des limites claires peuvent aider à réduire le conflit potentiel entre travail et vie privée et le stress associé.

4. Prenez du temps pour vous ressourcer

Il est facile de se laisser emporter par l’agitation du travail, mais il est important de prendre le temps de recharger ses batteries. Vous pouvez éviter l’impact néfaste de l’épuisement professionnel. Pour cela, il faut prendre le temps de revenir à votre niveau de fonctionnement antérieur au stress.

Pendant ce processus de récupération, il est nécessaire de se « déconnecter » du travail pendant des périodes spécifiques. Vous pourrez de la sorte vous concentrer sur vous-même et sur ce qui compte le plus dans votre vie.

Pendant ces périodes, vous ne réaliserez aucune activité professionnelle. Vous éviterez également de penser au travail.

Se déconnecter de temps à autre est essentiel. Cette déconnexion doit être en accord avec nos besoins et préférences.

Prenez par exemple du temps pour le relâchement et la détente. Cela vous permettra de retrouver de la vigueur pour retourner au travail.

S’il n’est possible d’obtenir un congé, éteignez votre smarpthone. Vous vous concentrerez alors sur vos activités non professionnelles pendant certaines périodes. 

5. Apprenez à vous détendre

Plusieurs techniques peuvent aider à réduire sensiblement le stress. Il peut s’agir d’exercices de méditation, de respiration profonde et de pleine conscience. La pleine conscience est un état consacré à l’observation active de vos expériences et pensées sans jugement.

Par exemple, commencez par quelques minutes quotidiennes de méditation. Pendant celles-ci, vous vous concentrerez sur une activité simple. Il peut s’agir de votre respiration, de vos pas durant la marche ou de la prise d’un repas.

Via la concentration délibérée sur une seule activité sans distraction, vous renforcerez votre pratique méditative. Par ailleurs, vous constaterez que celle-ci peut être appliquée à d’autres champs de l’existence.

6. Parlez de votre stress à votre superviseur

La santé des employés détermine leur productivité au travail. Par conséquent, votre employeur doit concevoir un environnement de travail favorisant le bien-être du personnel.

Tout d’abord, vous tâcherez d’avoir une conversation ouverte avec votre superviseur. L’objectif de cette conversation n’est pas d’établir une liste de plaintes. Il s’agit davantage de lui proposer un plan efficace de gestion des facteurs de stress identifiés. 

Certaines parties du plan seront consacrées à l’amélioration de vos compétences dans des domaines tels que la gestion du temps. Par contre, d’autres étapes du programme incluront :

  • l’identification des ressources de bien-être parrainées par l’employeur :
  • la clarification de ses attentes ;
  • l’obtention des ressources nécessaires ;
  • le soutien de vos collègues.

Ce plan devra permettra votre enrichissement en incluant des tâches plus stimulantes ou significatives. Ce programme pourra également apporter des modifications à votre espace de travail physique. Celles-ci permettront par exemple de le rendre plus confortable et de diminuer la fatigue.

7. Acceptez l’aide des autres

Accepter l’aide d’amis de confiance et de membres de la famille peut améliorer votre capacité de gestion du stress.

Votre employeur peut également disposer de ressources de gestion du stress au travail.

Il peut s’agir :

  • d’un programme d’aide aux employés ;
  • d’informations disponibles en ligne ;
  • de conseils ;
  • d’une orientation vers des experts de la santé mentale.

Conclusion :

Si, malgré ces conseils, vous continuez à ressentir du stress au travail, vous devrez peut-être vous tourner vers un psychologue. Celui-ci peut vous soutenir et vous permettre de mieux gérer le stress. Il vous aidera également à modifier certains comportements malsains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *