Laçage chaussure de sécurité

Les meilleures techniques de laçage de chaussures de sécurité

Laçage de chaussure de sécurité

Les chaussures de sécurité sont une partie essentielle de l’EPI (Equipement de Sécurité Individuelle) du travailleur.

Tout comme les autres éléments de sécurité, elles sont fondamentales pour la protection du travailleur.

Toutefois, pour leur usage optimal, certaines conditions sont à respecter.

Le laçage des chaussures fait partie de ces critères d’usage à suivre à la lettre.

Les conséquences d’un mauvais laçage de chaussure de sécurité

conséquence laçage de chaussure de sécurité

Un laçage des chaussures de sécurité déficient peut provoquer l’apparition de problèmes sur le plan de la morphologie et de l’ergonomie du pied.

Dans une chaussure de sécurité, votre pied doit absolument être totalement maintenu tout en restant flexible.

Un serrage trop faible sera susceptible de provoquer une sensation de jeu du pied dans la chaussure. Cela engendrera par exemple le soulèvement du talon et une impression de perte de la chaussure.

Par conséquent, le mouvement du pied du travailleur pourra provoquer des frottements.

Ceux-ci, à leur tour, provoqueront divers problèmes physiques tels que la transpiration accrue, les échauffements ou encore les crampes.

Ces frottements pourront en outre engendrer l’apparition de durillons, de callosités, d’ampoules, d’entorses ou d’une inflammation du tendon.

D’un autre côté, un laçage trop serré va provoquer une pression exagérée sur l’ensemble du pied.

Par conséquent, le travailleur pourra être confronté à des problèmes de circulation sanguine avec des sensations de jambes lourdes.

Enfin, il faudra également veiller à ce qu’aucune des extrémités des lacets ne traîne sur le sol.

Dans ce type de situation, le travailleur est susceptible d’être confronté à des accidents de travail comme des pertes d’équilibre, des glissades ou encore des chutes.

5 techniques de laçage des chaussures de sécurité

Voici 5 méthodes pour bien lacer vos chaussures de sécurité. Il s’agit de techniques adaptées à des domaines tels que les forces armées, les pompiers et le secteur industriel. 

Ces méthodes sont reconnues pour leur efficience en termes de serrages fermes et flexibles à la fois.

1 - Le laçage en échelle

Il s’agit, selon nous, de la meilleure technique de laçage des chaussures de sécurité.

Elle consiste à former une échelle avec les lacets. Pour cela, il est nécessaire de croiser les lacets horizontalement et non diagonalement.

Parmi les avantages de cette méthode, citons la prévention des blessures et une stabilité accrue du pied.

Vous devrez d’abord passer les lacets horizontalement dans les deux derniers œillets.

Ensuite, vous sautez l’habituel croisement diagonal et vous croisez horizontalement les deux extrémités du lacet dans les œillets suivants.

Idéale pour les modèles hauts de chaussures de sécurité, l’avantage de cette technique est qu’elle offre un serrage optimal du pied.

Toutefois, elle présente des inconvénients en termes de desserrage des lacets et est relativement longue.

2 - Le laçage commando

lacets pour chaussure de sécurité

Le laçage commando est une technique convenant davantage aux chaussures de sécurité hautes.

Contrairement à la méthode précédente, la réalisation du serrage et desserrage des lacets est très rapide.

Par ailleurs, cette technique garantit le confort du pied dans la chaussure de sécurité.

Ce type de laçage est issu comme son nom l’indique du domaine militaire.

Les croisements des lacets se font sous les œillets. De cette manière, on évite que la chaussure de sécurité reste accrochée à un élément quelconque.

Vous commencerez d’abord à passer les lacets dans les œillets inférieurs. Passez ensuite à l’œillet supérieur suivant. Réalisez un croisement diagonal avec chaque œillet supérieur opposé.

Cette technique offre une flexibilité du pied accrue et une bonne longueur de lacets.

3 - Le laçage barré

technique lacets chaussures

Technique de laçage traditionnelle la plus simple, le laçage barré permet de contrer la sensation du flottement et glissement du talon dans la chaussure.

Cette méthode offre un également un serrage optimal du pied.

Convenant à tous les types de chaussures, elle permet donc d’éviter que le pied ne bouge dans des milieux composés de dénivelés.

Cette technique permet la réduction de l’usure et de la friction.

Tout d’abord, vous passerez horizontalement le lacet dans les œillets inférieurs. Procédez ensuite à une alternance de croisements intérieurs et extérieurs avec les œillets du dessus.

Le laçage barré est cependant difficile à desserrer. Par ailleurs, il peut aboutir à la création de points de pression.

4 - Le laçage adapté

Laçage adaptée chaussure de sécurité

Il s’agit d’une technique de laçage qui permet de laisser un espace au sein même du laçage.

De cette manière, on évite de passer sur une zone sensible du pied et on peut accroitre la flexibilité de la cheville.

Ce type de laçage augmente en outre l’adaptation du pied à la chaussure.

Pour sa réalisation, commencez à passer les lacets horizontalement dans les œillets du bas de la chaussure.

Procédez ensuite à une alternance de croisements intérieurs et extérieurs avec les œillets du dessus. Vous continuez de la sorte jusqu’à arriver en-dessous la zone sensible.

Pour éviter cette zone, vous passerez ensuite les extrémités uniquement de manière verticale dans les œillets supérieurs. Une fois passée cet espace, vous recommencerez les croisements.

Cette technique offre l’avantage de soulager les zones de pression.

Toutefois, il s’agit d’un laçage plus ample et le serrage est plus difficile à réaliser.

5 - Les lacets sans nœuds Lockfeet™️

laçage chaussure de sécurité lockfeet

Si ces techniques de laçage de chaussures de sécurité vous semblent compliquées à réaliser, vous pouvez vous tourner vers un fabricant aux chaussures de sécurité modernes.

La marque Lockfeet développe par exemple des lacets sans nœuds.

Ces derniers sont composés de fibres élastiques à 6 qui soutiennent fermement vos pieds dans la chaussure.

Ces lacets sans nœuds sont en outre pourvus d’un bouton de verrouillage.

Grâce à ce bouton, vous n’aurez plus à vous soucier de refaire vos lacets, de les serrer ou desserrer.

En effet, cette fonctionnalité permet de garder la pression adéquate de vos lacets durant toute la journée. Une fois que vous avez placé le bouton de verrouillage sur les lacets, vous pouvez couper l’excédent de longueur. Vous éviterez ainsi tous types d’inconvénients à cause de lacets trop longs.

Enfin, vous n’aurez plus qu’à aligner les lacets dans l’embout et à serrer selon la pression souhaitée.

Cette technologie de laçage sans nœuds accompagné d’un bouton de verrouillage vous garantira un maintien parfait et un confort maximal de votre pied dans la chaussure.

Conclusion : Différentes techniques de laçage de chaussures de sécurité

Vous savez faire vos lacets, mais vous a-t-on déjà montré différentes technique de laçage?

Grâce à cet article vous pourrez apprendre à personnaliser vos chaussures de sécurité en assurant un laçage optimale et stylisé.

Les méthodes présentées ici sont quelques-unes des façons les plus efficaces de lacer ses chaussures de sécurité.