anecdote drôle travail

Notre top 6 des meilleures anecdotes au travail  

Passer la journée au bureau n’est pas toujours quelque chose de très comique. Toutefois, parfois, le lieu de travail peut être un endroit propice au comique de situation et autres anecdotes au travail cocasses.

Aujourd’hui, nous vous proposons un moment de détente avec notre top 6 des anecdotes au travail.  

Les meilleures anecdotes au travail

1. La mauvaise porte pour la réunion

Il y a quelques années, le journal britannique The Guardian a demandé à ses lecteurs quelle était la pire erreur qu’ils avaient commise sur leur lieu de travail. À partir de ce sondage, le quotidien a établi une compilation des gaffes professionnelles les plus croustillantes.

Un des lecteurs du journal raconte qu’un jour il s’est malencontreusement trompé de porte pour accéder à une réunion dans un département inconnu de son entreprise. Au lieu de choisir le bon accès, celui-ci a ouvert une porte coupe-feu donnant sur le toit du bâtiment. La porte s’étant refermée rapidement derrière lui, l’homme n’a pas eu d’autre choix que de faire le tour du toit afin de trouver un moyen d’entrer à nouveau dans le bâtiment. Pendant ce temps, ces collègues et le client l’observaient, perplexes, d’une fenêtre de la salle de réunion. Ceux-ci ont même dû lui ouvrir une fenêtre afin qu’il puisse regagner les lieux en grimpant.

2. Un premier jour de travail déchirant

Les employés ne sont pas les seuls à vivre des situations rocambolesques au travail. Cela arrive également aux employeurs. Ainsi, une responsable des ressources humaines narre sa première rencontre avec un candidat qu’elle venait d’embaucher.

Durant leur première réunion, une lampe de la salle où ils se trouvaient en vint à s’éteindre. La recruteuse demanda dès lors au jeune homme s’il pouvait changer l’ampoule. Toutefois, celui-ci n’obtempéra pas et préféra resserrer l’ampoule afin que celle-ci se rallume. Pour ce faire, il sauta sur un bureau. Une fois l’opération réalisée, le candidat sauta à nouveau sur le sol. Mais lors de sa réception, son pantalon se déchira. Face à cette situation gênante, le jeune homme devint blême.

Hilare, la responsable lui demanda d’aller aux toilettes enlever son pantalon et de lui donner pour qu’elle le recouse.

« J’ai dû recoudre la couture de son pantalon pour lui. Pouvez-vous imaginer que votre nouvel employeur doive recoudre votre pantalon le premier jour de votre nouvel emploi ?! J’ai su dès ce moment que ce serait un excellent employé », ironise-t-elle. 

3. Des mots d’amour

« J’ai conclu une conversation téléphonique avec mon patron en lui disant que je l’aime », raconte une employée.

« J’étais en plein multitâche lors de notre conversation et j’ai distraitement mis fin à l’appel avec les mots « D’accord, je t’aime, à plus tard ! » comme je le fais habituellement avec ma famille. J’étais très confuse et j’ai rappelé mon employeur afin de rattraper la situation. Mais j’ai commencé à divaguer et à me confondre encore plus. J’ai commencé à lui expliquer que ce n’était pas ce que je voulais dire. Je lui ai dit que je ne l’aimais absolument pas. Me rendant compte de l’imbroglio, j’ai encore essayé de me rattraper en lui précisant que si, j’aimais travailler pour lui mais que je savais qu’il était marié et que moi aussi. Je lui ai dit que je ne cherchais pas à le courtiser et je l’ai prié de ne pas me dénoncer aux ressources humaines pour harcèlement. À un moment donné, au beau milieu de mes justifications hasardeuses, mon patron a finalement préféré raccrocher… »

4. Une vraie gifle

Sur Reddit, une employée raconte qu’un jour elle a giflé son patron par inadvertance.

« Un jour j’ai giflé mon patron au visage. Je suis une femme, c’est un homme d’un certain âge. Nous avons une bonne relation, nous étions juste en train de parler et de plaisanter. Mon employeur a fait un commentaire sarcastique et j’ai levé la main en mimant une gifle de manière ludique. Mais mon patron a soudainement tourné la tête et la fausse gifle s’est transformée en baffe bien réelle. Il était horrifié, moi j’étais totalement sous le choc. »

5. Un problème paternel

« Lors de mon premier jour de travail, j’ai accidentellement appelé mon patron « papa ». Je suis bien conscient qu’à 33 ans, ce n’est pas un terme acceptable pour nommer son père mais bon… Le pire, c’est que tous mes collègues l’ont entendu », a également raconté sur Reddit un autre travailleur.

6. Une malencontreuse glissade

« Je supervisais la mise à jour du bureau de l’autre côté du couloir où se trouvait le mien. Il s’agissait d’une conception légère composée de cloisons sèches, de peinture, de tapis, ce genre de choses », raconte une employée.

« L’entrepreneur m’a demandé si par hasard j’avais le temps de le rejoindre pour résoudre un problème rapide. Alors que nous nous promenions, il a mentionné que les nouvelles armoires et comptoirs venaient d’être installés hier. Sans même réfléchir, j’entrai directement dans le bureau en construction pour voir. Malheureusement, cette pièce était pleine de gars qui posaient la boue pour le nouveau sol sur le béton. Chaussée de talons aiguilles, j’ai glissé sur la boue à mi-chemin, j’ai exécuté un tourbillon étrange qui a fait remonter ma jupe jusqu’aux genoux et je suis tombée sur un rouleau de tapis déballé. J’ai marmonné quelques des excuses et je suis partie en titubant jusqu’à mon bureau de l’autre côté du couloir. Je ne me suis rendu compte que plus tard que j’avais laissé une traînée d’empreintes boueuses de hauts talons tout le long du couloir et dans mon bureau. »

Si vous n’êtes pas encore en vacances et que vous devez encore passer plusieurs jours au bureau, nous espérons que ces anecdotes au travail vous auront apporté un peu de gaieté. 

Courage, la trêve est proche !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.